santé masculine

Éjaculation précoce

Dans l’éjaculation précoce, une éjaculation rapide/prématurée se produit, de sorte qu’un rapport sexuel satisfaisant pour le couple n’est pas possible. Dans la majorité des contacts sexuels, l’éjaculation se produit avant, pendant ou peu après la pénétration (avant ou pendant la pénétration du vagin). L’éjaculation survient plus tôt que le patient (et éventuellement le partenaire) ne le souhaiterait. C’est une éjaculation précoce persistante ou récurrente. À l’heure actuelle, il n’existe toutefois pas de définition uniforme de l' »éjaculation précoce fréquente ».

Comment fonctionne l’éjaculation ?

L’éjaculation est contrôlée par le système nerveux central. Lorsque les hommes sont stimulés sexuellement, des signaux sont envoyés à la moelle épinière et au cerveau. Lorsque l’homme atteint un certain niveau d’excitation, des signaux sont alors envoyés de votre cerveau à vos organes reproducteurs. Cela provoque l’éjection du sperme par le pénis (éjaculation).

L’éjaculation comporte 2 phases : l’émission et l’expulsion.

Phase 1 : Émission

L’émission est le moment où les spermatozoïdes se déplacent des testicules vers la prostate et se mélangent au liquide séminal pour former le sperme. Les canaux déférents sont des tubes qui aident à transporter les spermatozoïdes des testicules à la base du pénis en passant par la prostate (lorsqu’il s’agit d’un seul de ces tubes, il est appelé canal déférent).

Phase 2 : Expulsion

L’expulsion se produit lorsque les muscles à la base du pénis se contractent. Cela force le sperme à sortir du pénis. La plupart du temps, l’éjaculation et l’orgasme (climax) se produisent en même temps. Certains hommes atteignent l’orgasme sans éjaculer. Dans la plupart des cas, les érections disparaissent après cette étape.

Traitements contre les troubles de l’érection

Quand est-ce que c’est trop tôt ?

On considère qu’il y a éjaculation précoce dans la minute qui suit la pénétration du pénis dans le corps de votre partenaire. Mais il n’y a pas de moment précis où l’on considère qu’il est « trop tôt ». Il s’agit plutôt des problèmes que l’éjaculation précoce peut vous causer, à vous et à votre couple.

Comment le reconnaître ?

Lorsque l’homme n’a aucun contrôle sur l’éjaculation et l’atteint juste après la pénétration, en moins d’une à deux minutes, on parle d’éjaculation précoce.

Est-il fréquent ?

Il s’agit du dysfonctionnement sexuel le plus courant chez les hommes. Plus de 20 % en font l’expérience de temps en temps.

A quel âge l’éjaculation précoce se produit-elle ?

L’éjaculation précoce peut survenir à tout âge après l’adolescence. Cependant, les symptômes apparaissent souvent dès les premières expériences sexuelles, et les problèmes se poursuivent sans changement tout au long de la vie, quels que soient le partenaire et la situation.

Quelles sont les causes et les facteurs de risque 

L’hypothèse selon laquelle l’éjaculation précoce a des causes purement psychologiques est aujourd’hui considérée comme dépassée. Des recherches récentes indiquent qu’elle peut être psychologique, mais aussi en partie physique et neurobiologique. Néanmoins, selon les experts, la grande majorité des éjaculations précoces ont des causes psychologiques. Par conséquent, le médecin ne trouve généralement aucune anomalie lors des examens chimiques de laboratoire, échographiques ou physiques.

Causes psychologiques 

Les problèmes de couple constituent l’un des principaux facteurs de risque pour les deux formes d’éjaculation précoce. La forme acquise, en particulier, est souvent causée par des disputes avec le partenaire. Toutefois, les scientifiques savent désormais que le stress relationnel peut avoir une influence négative sur la forme d’éjaculation précoce qui dure toute la vie. Ces hommes connaissent alors une éjaculation encore plus précoce.

Causes neurologiques 

Depuis plusieurs années, les chercheurs envisagent également des causes neurobiologiques ou neurophysiologiques. Ils évoquent un déséquilibre des substances messagères du système nerveux qui jouent un rôle dans le déclenchement de l’orgasme.

Causes physiques 

Les experts supposent également que des rapports sexuels peu fréquents et irréguliers peuvent favoriser l’éjaculation précoce. Il en va de même lorsque les hommes ont peu d’expérience sexuelle et sont peu sûrs d’eux ou excités.

Parmi les rares déclencheurs physiques de l’éjaculation précoce figurent les infections des voies urinaires et le diabète sucré (diabète). Certains médicaments peuvent avoir l’effet secondaire de favoriser l’éjaculation précoce. Il s’agit notamment des opiacés et des substances qui influencent le système nerveux autonome, appelées sympathomimétiques.

Comment se déroule le traitement ?

La thérapie est basée sur la situation individuelle. Elle peut être réalisée de manière médicinale, mécanique et psychothérapeutique – mais aussi consister en une combinaison de plusieurs options thérapeutiques. Toute maladie sous-jacente est également prise en compte.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux peut prendre la forme de comprimés ainsi que de gels ou de crèmes :

Traitement médicamenteux (oral) : La substance active dapoxétine est utilisée pour retarder l’éjaculation en cas d’éjaculation précoce en influençant le réflexe éjaculatoire dans le cerveau (traitement oral sous forme de comprimés). D’autres médicaments peuvent également être prescrits, par exemple en cas de dysfonctionnement érectile. Le médecin vous informera sur l’utilisation d’autres médicaments.

Traitement topique (local) : Des gels et des crèmes anesthésiants sont appliqués sur le gland du pénis afin de réduire la sensation et donc l’excitation chez l’homme.

Thérapie mécanique non-médicamenteuse (mesures comportementales)

Des techniques non médicamenteuses, telles que la technique « start-stop » et la technique « squeeze », sont utilisées pour tenter de retarder l’éjaculation.

La technique start-stop consiste à stimuler le pénis et à arrêter la stimulation juste avant l’éjaculation (ou juste avant le sentiment que l’éjaculation est inévitable). Une fois que l’excitation s’est calmée, la stimulation est reprise.

Avec la technique du squeeze, l’acte sexuel est également interrompu peu avant l’orgasme, en pressant le pénis au niveau de la base du gland, de haut en bas, entre le pouce et l’index (zone du frein du prépuce). La compression tente d’interrompre l’envie d’éjaculer et de retarder l’éjaculation.

Psychothérapie

Diverses causes psychologiques peuvent être associées à l’éjaculation précoce, comme des troubles sexuels dans la petite enfance, des idées irréalistes sur la sexualité, la peur de l’échec et la pression de la performance. Il peut être nécessaire d’impliquer le partenaire (discussions et thérapie), de réduire l’anxiété, de modifier les schémas de pensée et de comportement et de réduire toute pression sexuelle pour obtenir des résultats. La sexothérapie ainsi que la thérapie comportementale, de couple et familiale peuvent être utilisées pour repenser les schémas comportementaux et réduire les craintes. Vous trouverez de plus amples informations dans la rubrique « Psychothérapie ».

Comment le diagnostic est-il établi ?

Traiter l’éjaculation précoce est une étape essentielle qui demande souvent beaucoup d’efforts. Afin de diagnostiquer l’éjaculation précoce, le médecin procédera à une anamnèse détaillée, qui doit comprendre non seulement des informations sur l’état physique, mais aussi des informations honnêtes sur la vie sociale et sexuelle.

Il est essentiel d’avoir des antécédents médicaux précis (par exemple, médicaments psychotropes). Le médecin précisera si l’éjaculation précoce est primaire ou secondaire (permanente ou acquise). Divers examens sont effectués, dont un examen urologique. Les éventuelles maladies sous-jacentes sont incluses dans le diagnostic (par exemple, une inflammation de l’urètre). Il est également décisif de savoir si l’homme concerné souffre réellement de l’éjaculation précoce ou s’il soupçonne seulement qu’il est « malade » en raison de fausses hypothèses concernant le « bon » moment de l’éjaculation.

Quelles sont les conséquences de l’éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce peut provoquer des tensions considérables dans la relation entre l’homme et la femme. Souvent, l’homme a le sentiment d’éprouver peu de satisfaction ou de ne pas sentir l’éjaculation. Parfois, cela se traduit par des difficultés à maintenir une érection ou une perte de l’excitation sexuelle. Cela est souvent dû à un effort excessif pour retarder l’éjaculation. L’homme est tellement préoccupé par des pensées de « technique » ou par l’évitement du mouvement que le plaisir de la rencontre sexuelle est complètement perdu. Souvent, les « préliminaires » sont extrêmement raccourcis par l’homme afin de ne pas être trop excité lui-même – ce qui entraîne souvent un manque d’excitation chez la femme. Il peut en résulter un contact sexuel douloureux et insatisfaisant pour la femme – sans orgasme. Dans de nombreux cas, cela se traduit par une réduction significative du nombre de contacts sexuels – jusqu’à l’abstinence totale.

C’est quoi le rapport entre l’éjaculation précoce et dysfonctionnement érectile ?

L’éjaculation précoce est parfois un problème pour les hommes qui ont des problèmes d’érection (dysfonctionnement érectile). Il s’agit de l’incapacité de l’homme à obtenir ou à maintenir une érection suffisamment ferme pour avoir des rapports sexuels. Étant donné que l’érection disparaît après l’éjaculation, il peut être difficile de savoir si l’érection a été provoquée par un problème d’érection.

Quand l’éjaculation précoce nécessite-t-elle un traitement ?

La première démarche d’un homme concerné devrait être une discussion ouverte avec son partenaire. Le problème (présumé) doit être discuté ouvertement afin de clarifier s’il représente un problème pour le couple en termes d’expérience sexuelle commune.

Si les rapports sexuels sont vécus comme satisfaisants par les deux partenaires malgré une éjaculation rapide, il n’est pas nécessaire d’agir. S’il est confirmé que l’éjaculation précoce met à mal la sexualité du couple, une consultation chez un urologue peut être conseillée.

Quelles solutions contre l’éjaculation précoce ? 

Le plus important est que les personnes concernées ne se mettent pas la pression. Les hommes ne doivent pas s’attendre à être performants au lit ni laisser leur partenaire les mettre sous pression. Une atmosphère détendue est toujours bénéfique à l’expérience sexuelle. Les experts recommandent de rechercher dans tous les cas la conversation ouverte avec le partenaire ou la partenaire et de réfléchir ensemble à une solution. Les hommes qui savent qu’ils sont sujets à l’éjaculation précoce peuvent utiliser les techniques de pressage et de démarrage-arrêt pour apprendre à mieux contrôler leur excitation. Une masturbation fréquente peut également contribuer à réduire l’excitation.

Les spécialités accessibles en téléconsultation

Santé masculine

Santé générale

Peau et cheveux

  • Acné
  • Herpès labial (bouton de fièvre)
  • Hirsutisme
  • Perte de cheveux
  • Psoriasis
  • Rosacée

articles les plus récents

Sorry, no posts were found.